9 thés verts à explorer

Le thé vert – une boisson faite avec la feuille non oxydée de la plante Camellia Sinensis est véritablement bonne pour la santé. Le plus important polyphénol dans le thé vert est l’EGCG (epigallocatéchine gallate) une catéchine anti-oxydante qui contribue aux effets protecteurs cardiovasculaire et neurologique et possède un potentiel anticancéreux tel que rapporté dans plusieurs études.

Les personnes qui découvrent le thé vert pour la première fois n’apprécient pas toujours sa saveur. Il ne s’agit pas d’abandonner tout de suite, mais d’essayer un autre type de thé vert. Le monde du thé vert japonais est vaste, avec un millier de variétés, chacun ayant un goût et un arôme différents. L’idéal est d’essayer quelques saveurs parmi les 9 types de base proposés ci-dessous. Plusieurs sont en vente dans les magasins de produits naturels et certains supermarchés en ont maintenant un bon approvisionnement.

1. Le Matcha

Le Matcha est l’expérience typique des thés verts japonais. Il est fabriqué avec des feuilles de thé méticuleusement réduites en poudre fine. D’un vert clair, le thé Matcha laisse dans la bouche une saveur herbacée parfois légèrement sucrée et de texture crémeuse. Contrairement aux autres thés habituellement infusés, la poudre de Matcha est mélangée directement dans l’eau et fouettée ou mélangée avec une tige de bambou. L’avantage : on consomme la feuille de thé complète, on profite donc davantage des bienfaits pour la santé qu’un thé seulement infusé. (Réellement mon favori)

2. Le Sencha

Le Sencha comporte une vaste gamme de feuilles de thé vert détaché et prêt à être infusé. Le Sencha comporte une variété de thés simples, de doux à plus riches, qui peuvent être appréciés quotidiennement. En général, les quelques feuilles du haut de la tige sont utilisées, car elles sont riches en saveur. Le thé restant dans la boite ou le sachet peut consister en de petites particules poudreuses, ou des particules longues, délicates et minces. Pour offrir l’équilibre entre la saveur et la couleur, plusieurs Sencha sont un mélange de feuilles de différentes tailles et formes. Le liquide final sera de jaune-vert à un vert plus profond. Le goût peut être doux avec un soupçon de maïs ou de fleur sauvage, ou un goût astringent vif et herbacé. Souvent, les feuilles sont longuement fumées pour créer un Sencha plus fort, connu sous le nom de fukamushi-cha.

3. Le Gyokuro

Gyokuro veut dire « rosé émeraude » référant à la couleur vert foncé de ses feuilles. Une variété de Sencha élaboré, ses feuilles sont minutieusement cultivées à l’ombre comme les feuilles de Matcha. L’ombre crée un thé intensément plus riche en saveur et faible en tannins. Le travail assidu derrière sa production le place parmi les thés japonais les plus chers.

4. Le Kabusecha

Le Kabusecha est similaire au Gyokuro du fait qu’il est aussi cultivé à l’ombre, mais sur une plus courte période de temps. Les feuilles sont attendries et leur concentration en chlorophylle augmentée. Sa saveur se situe entre le Sencha et le Gyokuro, offrant un goût délicatement sucré au caractère végétal.

5. Le Bancha

Le Bancha est composé de feuilles plus matures que le Sencha et est cueilli plus tard dans la saison. Pas aussi complexe que le Sencha, il est doux et agréable à boire. De plus, il a une faible concentration en caféine, mais il est riche en anti-oxydants, le rendant idéal comme thé quotidien.

6. Le Genmaicha

Le Genmaicha est un des thés verts japonais les plus populaires. Il consiste en un mélange de riz grillé, et soit du thé Sencha ou du Bancha. Le goût grillé apporte une saveur douce de rôti et un petit goût de sucré naturel de riz. La popularité du Genmaicha s’est accrue durant les dures années de guerre, lorsque le thé frais était rare, et il était mélangé à du riz.

7. Le Hojicha

Le Hojicha est nommé ainsi par sa combinaison des thés japonais « Hoji » grillé et « Cha » thé. L’histoire derrière le Hojicha est qu’un marchand de thé à Kyoto avait un surplus de stock de thé vert qu’il n’arrivait pas à vendre. Au lieu de gaspiller son stock, il a fait griller les feuilles créant une popularité publique instantanée. Pour élaborer le Hojicha, des feuilles et des tiges de fin de récolte sont grillées durant quelques minutes, pour leur donner une couleur brun foncé. Le résultat est un thé chaleureux et naturellement mielleux – le rendant idéal pour accompagner les repas.

8. Le Kukicha

Le Kukicha est un thé fait de tiges « kuki ». Sa saveur est vibrante, mais doucement astringente. Il est important de noter que le kukicha auquel on se réfère dans les cercles macrobiotiques est plutôt fait de tiges de « Hojicha ».

9. Le Konacha

Konacha est fait de fines feuilles de thé en poudre. Parce qu’il nettoie bien le palais, c’est souvent le thé de choix servi avec du sushi.

Comment préparer le thé vert Matcha :

Prendre une petite cuillère à café de poudre de Matcha (1/2 pour les débutants)

Ajoutez le Matcha dans l’eau de votre tasse.

Pour profiter de tous ses bienfaits pour la santé, utilisez l’eau juste avant l’ébullition.

Mélanger vigoureusement avec une tige de bambou jusqu’à l’obtention d’une consistance un peu mousseuse ou crémeuse.

Savourez votre Matcha.

Retour vers la rubrique Aliments et santé