Le jus de cerise, un somnifère naturel

Dans les pays occidentaux, une personne sur 3 souffre de troubles du sommeil.

D’après des chercheurs, pour les personnes qui souffrent de troubles du sommeil, le jus de cerise pourrait constituer une bonne alternative aux somnifères chimiques, puisqu’il peut être un traitement d’appoint sans danger ni effet secondaire.

Selon une étude récente, le jus de cerise augmente à la fois la qualité et la durée du sommeil en agissant sur les niveaux naturels de la mélatonine, cette hormone sécrétée la nuit qui régule les rythmes chrono-biologiques.

Dans cette étude, lorsqu’on compare le groupe placebo au groupe des buveurs de jus de cerise, ce dernier a connu une importante diminution de la gravité de l’insomnie. On a également observé une amélioration de la durée et de la qualité du sommeil, qui n’a pas été observée dans le groupe placebo.

Ce qui est intéressant dans cette étude c’est que la quantité de mélatonine contenu dans le jus de cerise est suffisant pour créer un effet bénéfique sur le sommeil.

Les résultats de cette étude suggèrent aussi que le jus de cerise a des effets bénéfiques sur le sommeil des adultes souffrants d’insomnie, similaires ou plus bénéfiques que ceux observés dans des études avec la valériane et, dans certaines études, avec la mélatonine, les deux produits naturels les plus étudiés pour l’insomnie.

Les effets des agents hypnotiques ou somnifères et antidépresseurs sont par contre plus élevés, mais ils viennent avec plusieurs effets secondaires : un réveil pâteux, des maux de tête, un sommeil de moins bonne qualité, et le risque d’accoutumance.

Toutes les personnes qui ont éprouvé ces effets secondaires disent : « Toute aide naturelle est bienvenue et préférable aux somnifères chimiques.»

Alors, si vous souffrez de troubles du sommeil, n’oubliez pas votre dose quotidienne de 30 ml de jus de cerises deux fois par jour ou mangez des cerises fraîches, elles contiennent les mêmes composantes et devraient vous apporter des effets bénéfiques pour un meilleur sommeil.

Retour vers la rubrique Aliments et santé

Références consultées

Eur J Nutr. 2012 Dec;51(8):909-16. doi: 10.1007/s00394-011-0263-7. Epub 2011 Oct 30.

Journal of medicinal food J Med Food. 2010 June; 13(3): 579–583.