Comment rester en forme et avoir une apparence fantastique en vieillissant

Que se passe-t-il quand on vieillit et que l’on s’entraîne ? Ou si l’on veut faire de l’exercice ? Et quand on est jeune, que faire pour vieillir en pleine forme ?

À 65 ans, Cary Nosler a toujours une passion pour l’entraînement physique. Il s’entraîne depuis 50 ans, et il n’a pas du tout l’apparence d’un homme de 65 ans. Il possède de grandes connaissances sur ce qui se produit quand le corps vieillit et que l’on essaie de rester en forme. Il sait ce qui ce passe tant au niveau mental que physique, et aussi ce qui concerne la motivation. Auteur et animateur d’une émission de radio en Californie, il espère faire une différence en sensibilisant les gens à des idées nouvelles. Il rêve de créer une communauté de gens qui partagent ses idées.

Voici un résumé d’une interview avec Cary Nosler:

Question

À l’âge de 65 ans, est-il toujours facile pour vous de rester motivé à faire de l’exercice ? Rencontrez-vous des obstacles ou avancez-vous avec entrain?

Réponse

Je suis un homme persévérant et j’ai appris, il y a longtemps, qu’il est préférable de continuer à exercer un sport, même si la motivation diminue plutôt que d’abandonner ou de vous laisser détourner de vos objectifs. La plupart du temps, je prépare mon programme d’exercices de la même façon. Ainsi, je sais quand je vais m’entrainer et ce que je vais faire. Si pour une raison ou une autre, il y a un imprévu qui change mon horaire, je me rends compte que cela me dérange physiquement, alors qu’autrefois il n’en était rien.

Si vous avez un programme, suivez-le et soyez conscient qu’il y aura des hauts et des bas. À certains moments, votre motivation sera accrue et à d’autres un peu moins. Il y aura des jours où vous serez moins enthousiaste. Visualisez à long terme et si vous persévérez, vous obtiendrez de bons résultats.

Question

Est-il pratique de faire de l’exercice tous les jours à la même heure ?

Réponse

Pour moi, c’est pratique. Cela fait partie de ma personnalité et, de cette façon, c’est plus facile pour ne pas interrompre ou empêcher ma session. Quand nous n’avons pas d’horaire, il est facile de manquer quelques jours, voir une semaine d’entraînement sans s’en apercevoir.

Si l’on ne s’entraîne pas régulièrement, la santé en est affectée. Soyez attentif et sachez qu’en vieillissant on se rétablit moins vite. Afin de maintenir votre santé, assurez-vous qu’il n’y a rien qui dérange votre temps d’entraînement.

Question

Quel type de programme ou d’exercice est fructueux pour garder notre corps en forme toute notre vie, et avec le moins de blessures possible?

Réponse

Tout dépend de votre personnalité. Ceci est un élément clé de mes découvertes : vous devez être vrai avec vous-même et avec les choses qui vous font réellement vous sentir bien.

Certains médecins proposent de faire de l’exercice n’importe où, n’importe quand ou de vous allonger et de simplement regarder les nuages si vous n’avez pas envie de faire de l’exercice. Je les lis et j’ai essayé plusieurs de leurs conseils. C’est bien, mais cela ne me convient pas. Quand j’ai essayé ce qu’ils préconisaient, je ne me sentais pas bien. J’aime faire de l’exercice. Si vous avez une philosophie différente, gardez-la. Ceci inclut les exercices que vous faites, vous devez être conscient de la personne que vous êtes et de ce qui vous donne du plaisir et vous fait du bien, sinon vous ferez des choses qui ne vous conviennent pas.

Question

Au sujet de ce que vous faites, quelle est votre routine d’exercices ? Que faites-vous ?

Réponse

Je fais deux choses. Je pratique de la musculation « weight training » depuis longtemps et j’ai toujours aimé. 4 jours par semaine, je suis un programme avec des poids. Lundi et jeudi des exercices musculaires où je pousse et mardi et vendredi des exercices où je tire. Le mercredi et le samedi, je fais de l’exercice intense, de l’entraînement fractionné « interval training » durant 20 ou 25 minutes. Cela est un autre aspect de ma personnalité.

Certaines personnes aiment pratiquer des sports qui durent plus longtemps. Ils ont une personnalité qui apprécie la compétition de longue endurance. J’ai toujours été le type qui aime les efforts courts et intenses. Je préfère avoir un but à court terme. Pendant un certain temps, je courais beaucoup sur de longues distances, mais cela ne s’accordait avec ma personnalité.

Si votre entrainement quotidien vous convient, continuez-le. Pour moi, cela a toujours été l’entraînement musculaire et maintenant l’entraînement fractionné semble me donner de meilleurs résultats.

Question

Pour aider les plus jeunes qui veulent se préparer à bien vieillir ou d’autres personnes plus âgées qui veulent savoir à quoi s’attendre dans un avenir proche, comment votre propre entraînement évolue-t-il à mesure que vous vieillissez? Avez-vous des attentes?

Réponse

Si vous faites de l’exercice depuis longtemps, c’est une chose. Si vous êtes plus âgé et que vous venez de réaliser que mettre en pratique un type d’exercices est positif pour vieillir sainement ou en santé, c’est autre chose.

Après m’être entraîné durant des années, j’ai appris à ne pas m’attarder sur le passé. Je ne pense jamais à ce que je pouvais réaliser à 20, 30 ou 40 ans. Mes buts sont à court terme. Je pense à mon dernier entraînement et à ce que je vais faire aujourd’hui, puis je planifie le prochain. Je travaille à des buts immédiats sans me comparer à autrefois ni à personne. De cette façon, je demeure constant et positif. Tenez-vous-en à un but immédiat, et travaillez sur les exercices que vous accomplissez aisément durant le temps dont vous disposez.

Question

Constatez-vous une différence dans la force de vos muscles ? Est-ce que la force disparaît du jour au lendemain ou au fil du temps? Constatez-vous des déficiences dans votre force musculaire à mesure que vous vieillissez ou vous êtes-vous simplement habitué?

Réponse

Je m’y suis habitué et la recherche semble supporter ce fait, surtout pour l’entraînement musculaire. J’ai été vivement impressionné, il y a quelques années par les études qui ont été faites avec des personnes âgées de 80 ans. On leur a donné un entraînement et on a découvert qu’ils pouvaient augmenter leur masse musculaire de façon comparable à une personne plus jeune de plusieurs décennies. Évidemment, il y a certaines limites reliées au statut hormonal et à l’hormone de croissance, mais le corps a été capable de répondre à la stimulation musculaire à un âge avancé. C’est l’un des avantages de l’entraînement musculaire. La baisse de votre force n’est pas dramatique si vous maintenez votre entraînement. Il n’est pas rare de voir des personnes dans la cinquantaine et même la soixantaine qui peuvent soulever des poids impressionnants.

Il faut être lucide, nous savons que nous ne serons plus comme à vingt ans, mais le déclin peut être léger et encourageant quand on arrive à faire ce que peu de jeunes de 20 ans peuvent faire.

Question

Entre ce que nous devrions faire, ce que nous aimons faire ou ce que nous avons envie de faire à mesure que nous vieillissons, comment équilibrer tout cela ? Craignez-vous de trop en demander à votre organisme et à votre coeur durant l’activité?

Réponse

Parfois j’y pense. « Mon Dieu devrais-je faire cela avec autant de force? » Cela a plus à voir avec le fait d’être de plus en plus conscient du temps de récupération de son corps. Comment je me sens à la fin de la journée? Il y a des jours où j’admets que ma session d’entraînement a été difficile, et je fais une courte sieste dans la journée. Ce qui importe le plus est comment vous vous sentez le soir ou le matin au lever. Si vous récupérez bien, votre entrainement est bon pour vous. Il faut aussi être raisonnable et se faire examiner régulièrement. La peur de trop forcer et de tomber ou de mourir soudainement est non fondée. Cela arrive parfois, mais ce n’est pas une règle. Le corps s’adapte très bien si vous lui donnez la motivation appropriée.

Question

Pour ce qui est de la bête noire de l’entraînement, en continuant à vous entrainer pendant 50 ans tout en avançant en âge, avez-vous accumulé les blessures ? Si oui, comment composez-vous avec les maux et la douleur ?

Réponse

Ce ne sont pas les choses que je fais maintenant, mais celles que j’ai faites lorsque j’étais plus jeune. Je faisais moins attention à moi autrefois qu’aujourd’hui. Oui, les blessures existent pour toute personne qui s’entraîne, c’est inévitable. Plus jeune, je dépassais mes limites. Je continuais même si cela me faisait mal. L’exercice vous affectera un jour ou l’autre, et d’une certaine façon, c’est une bénédiction, car cela vous rendra plus conscient de ce que vous faites et comment vous le faites. On devient plus prudent avec l’âge.

Question

En ce qui concerne l’aspect nutritionnel, comment voyez-vous l’âge et la nutrition ?

Réponse

La qualité de ce vous mangez est plus importante que le souci de ne pas être en mesure de manger certains aliments. Si vous consommez de bons aliments frais, vous procurez à votre corps ce dont il a besoin. Je crois que les compléments alimentaires sont essentiels et que certains régimes sont meilleurs que d’autres. Le plus important c’est de conserver une bonne qualité de vie.

Retour à la rubrique Vieillir en santé