6 stratégies pour apaiser et éliminer les problèmes gastro-intestinaux

Les flatulences, les ballonnements et les reflux gastriques ne sont pas des sujets excitants ou sexys, et ils le sont encore moins lorsqu’ils surviennent. Vous avez sans doute expérimenté les effets inconfortables d’être pressé d’aller à la toilette ou de déboutonner en vitesse votre jean trop serré.

Même si ces symptômes se produisent régulièrement, ils ne sont pas normaux. Nous allons vous décrire la cause sous-jacente des problèmes de reflux gastrique, et les stratégies énumérées ci-dessous vous aideront à soulager et éliminer les symptômes de plusieurs problèmes gastro-intestinaux d’une façon naturelle.

La vraie cause des reflux gastriques

Le reflux gastrique crée une sensation de brûlement et d’inconfort dû à l’acide de l’estomac (acide hydrochlorique) qui remonte dans l’œsophage. Mais est-ce réellement l’abondance d’acide qui est le problème ?

Le Dr Jonathan Wright explique dans son livre « Why stomach acid is good for you » que c’est le contraire. Ce n’est pas qu’il y en a trop, mais plutôt parce qu’il n’y en a pas assez. Pensez-y : les personnes plus âgées produisent moins d’acide hydrochlorique et sont les personnes les plus prédisposées à en souffrir.

Vous avez besoin d’assez d’acide hydrochlorique pour activer les enzymes qui servent à dégrader et à digérer les protéines. Une quantité insuffisante d’acide ne permet pas d’activer ces enzymes, et la viande ou tout autre type de protéines que vous avez consommées ne se dégradent pas complètement dans votre estomac.

Le Dr Jonny Bowden explique qu’à cause d’une digestion incomplète, l’acide demeure dans l’estomac, s’accumule et reflue dans l’oesophage.

Une quantité insuffisante d’acide ouvre la porte à une multitude de problèmes gastriques. C’est dans l’estomac que la digestion des protéines débute. Lorsque l’estomac ne fait pas bien son travail, les protéines non digérées passent dans le petit intestin qui n’est pas en mesure de dégrader ces protéines. Cela entraine une gamme de problèmes, incluant l’inflammation, la surpopulation de mauvaises bactéries et l’imperméabilité de l’intestin.

La prochaine fois que vous serez tenté de prendre un antiacide, pensez-y deux fois, car vous supprimez davantage l’acide nécessaire à la digestion. Optez plutôt pour un supplément d’enzymes digestives.

6 stratégies naturelles pour une meilleure santé intestinale

Voici 6 stratégies naturelles qui vous permettront de réduire une gamme de problèmes gastriques tels les ballonnements, les flatulences, les reflux gastriques, l’inflammation, la propagation des mauvaises bactéries intestinales et une multitude de problèmes de santé.

1. Diminuez ou éliminez les aliments problématiques

Certains aliments relâchent le sphincter oesophagien permettant à l’acide de remonter dans votre œsophage. Selon Web MD, ces aliments incluent le café, le thé, les aliments épicés, les agrumes et le chocolat. Même si certains de ces aliments sont vos favoris, pour obtenir un soulagement, essayez au moins de les éliminer temporairement.

Une étude dans le journal « Clinical Gastroenterology and Hepatology » a montré que les symptômes de reflux gastrique étaient communs chez les patients atteints de la maladie coeliaque et qu’une alimentation sans gluten favorisait une amélioration rapide et durable des symptômes. Environ 30% de la population éprouve une forme d’hyper sensibilité au gluten. Essayez de ne pas manger de gluten pendant au moins trois semaines et vous serez peut-être converti à vie.

2. Buvez assez d’eau, mais au bon moment

Certains chercheurs avancent que les brûlures d’estomac sont le signe d’un manque interne d’eau, particulièrement la déshydratation de la partie supérieure du tractus gastro-intestinal. Mais attention : boire trop d’eau durant les repas peut diluer davantage l’acide dans l’estomac, contribuant à une digestion incomplète des protéines, aux ballonnements et aux flatulences. Buvez moins pendant les repas et plus durant la journée.

3. Éliminez les sucres et glucides transformés

Plusieurs études montrent que la diminution ou l’élimination des sucres et d’autres aliments contenant beaucoup de glucides aide à réduire les problèmes gastro-intestinaux. La mauvaise absorption des sucres contribue aux flatulences et aux ballonnements.

Dans le journal : « Alternative Therapies in Health and Medicine », il est écrit que les glucides contribuent plus aux reflux gastriques que le café ou les gras et qu’une alimentation pauvre en glucides règle le problème. Une autre étude dans « Digestive Diseases and Sciences » a aussi conclu qu’une alimentation très pauvre en glucides améliore les problèmes gastriques et leurs symptômes. Certains sucres sont évidents, mais pensez aussi aux sucres contenus dans les vinaigrettes, les sauces et autres aliments préparés.

4. Prenez votre temps

Une étude dans « The American Journal of Gastroenterology » démontre que les personnes qui mangent vite souffrent plus de problèmes gastriques. Plus facile à dire qu’à faire, me direz-vous, mais tentez au moins d’être conscient et prenez le temps de bien mastiquer et de savourer vos aliments, et mangez de moins grosses portions.

5. Contrôlez votre niveau de stress

Vous savez sans doute que l’anxiété chronique, l’inquiétude et les émotions stressantes affectent votre digestion et l’état de votre tract intestinal. Une étude dans « The American Journal of Gastroenterology » a trouvé que chez les participants qui éprouvaient beaucoup de stress, on observait une augmentation de la pression sanguine, du pouls et des symptômes gastriques. La respiration profonde, la méditation, le yoga ou même une simple marche avec le chien peut réduire l’anxiété ou le stress qui sont souvent la cause première des problèmes de santé.

6. Prenez des enzymes digestives

En vieillissant, la plupart des gens produisent moins d’enzymes.Le stress et l’âge empêchent le corps de produire assez d’enzymes digestives, contribuant ainsi à une mauvaise dégradation des aliments et à une multitude de problèmes gastro-intestinaux. Un supplément d’enzymes digestives peut améliorer la digestion, afin que les protéines et les autres aliments soient digérés plus efficacement rendant les problèmes gastriques moins nombreux. Les enzymes digestives peuvent aussi aider à :

  • réduire l’inconfort gastrique, les reflux, les ballonnements et les flatulences
  • nettoyer les protéines non digérées du tract intestinal
  • équilibrer les bactéries intestinales pour une meilleure santé et une perte de poids
  • mieux absorber et utiliser les nutriments.

Si vous avez plus de 35 ans ou si vous expérimentez un niveau de stress élevé, considérez de prendre un supplément d’enzymes digestives. Les résultats pour votre santé vous surprendront.

Références consultées

Austin GL, et al. A very low-carbohydrate diet improves gastroesophageal reflux and its symptoms. Dig Dis Sci. 2006 Aug;51(8):1307-12. Epub 2006 Jul 27.

Bowden, J. (2008). Most Effective Natural Cures on Earth: The Surprising Unbiased Truth about What Treatments Work and Why. Beverly, MA: Fair Winds Press.

Braly, J, et al. (2002). Dangerous Grains: Why Gluten Cereal Grains May Be Hazardous To Your Health. New York, NY: Avery Trade.

Dickman R, et al. Relationships between sleep quality and pH monitoring findings in persons with gastroesophageal reflux disease. J Clin Sleep Med. 2007 Aug 15;3(5):505-13.

Dr Jean Seignalet. L’alimentation ou la troisième médecine. Édition du Rocher. Juin 2012.

El-Serag HB, et al. Obesity is an independent risk factor for GERD symptoms and erosive esophagitis. Am J Gastroenterol. 2005 Jun;100(6):1243-50.

Ghebremariam YT, et al. An Unexpected Effect of Proton Pump Inhibitors: Elevation of the Cardiovascular Risk Factor ADMA. Circulation. 2013 Jul 3. [Epub ahead of print]

Jacqueline Lagacé, Ph.D. Comment j’ai vaincu la douleur et l’inflammation chronique par l’alimentation. Éditions Saint-Martin, septembre 2012.

J.J Virgin. Nine steps to reduce acid reflux without antiacids. August 14 2013 online.

Nachman F, et al. Gastroesophageal reflux symptoms in patients with celiac disease and the effects of a gluten-free diet. Clin Gastroenterol Hepatol. 2011 Mar;9(3):214-9. doi: 10.1016/j.cgh.2010.06.017. Epub 2010 Jun 30.

Souza RF, et al. Gastroesophageal reflux might cause esophagitis through a cytokine-mediated mechanism rather than caustic acid injury. Gastroenterology. 2009 Nov;137(5):1776-84. doi: 10.1053/j.gastro.2009.07.055. Epub 2009 Aug 4.

Wildi SM, et al. The influence of rapid food intake on postprandial reflux: studies in healthy volunteers. Am J Gastroenterol. 2004 Sep;99(9):1645-51.

Yancy WS Jr., et al. Improvement of gastroesophageal reflux disease after initiation of a low-carbohydrate diet: five brief case reports. Altern Ther Health Med. 2001 Nov-Dec;7(6):120, 116-9.

Souza RF, et al. Gastroesophageal reflux might cause esophagitis through a cytokine-mediated mechanism rather than caustic acid injury. Gastroenterology. 2009 Nov;137(5):1776-84. doi: 10.1053/j.gastro.2009.07.055. Epub 2009 Aug 4.

Wangen, S. (2009). Healthier without Wheat: A new understanding of wheat allergies, celiac disease, and non-celiac gluten intolerance. Seattle, WA: Innate Health Publishing.

Wright J (2001). Why Stomach Acid is Good For You: Natural Relief from Heartburn, Indigestion, Reflux and GERD. New York, NY: M. Evans & Company.