Les douleurs articulaires et osseuses peuvent-elles prédire l’orage ?

Le ciel est bleu et dégagé, mais vous commencez à ressentir de la douleur à la cheville. Un orage est-il imminent ? Vous l’éprouvez dans vos os, est-ce une histoire de grand-mère ou les douleurs articulaires peuvent-elles annoncer les changements climatiques?

Croyez-le ou non, votre prévision météorologique pourrait avoir une certaine validité, à cause des changements de la pression atmosphérique sur votre corps.

Robert Jamison Newlin, Ph.D professeur aux départements de psychiatrie et d’anesthésiologie à l’école de médecine de Harvard a étudié les effets de la météo sur des patients souffrant de douleur chronique. Ceux-ci attribuaient à la météo l’augmentation de leurs douleurs.

Nous avons tous eu une tante qui se plaignait que son genou et sa cheville lui faisaient mal ou que l’épaule de l’oncle Charlie le faisait souffrir, tous d’eux disaient : « Oh, la météo va changer !»

Jamison est aussi le psychologue en chef du Centre de gestion de la douleur à l’hôpital Brigham à Boston. Il a connu des patients qui, eux, n’en parlaient pas de peur de passer pour fous.

Dans des recherches antérieures publiées dans la revue Pain, Jamison a cherché à établir un lien entre la météo et la douleur chronique dans quatre villes: San Diego, Nashville, Boston, et Worcester, une ville du Massachusetts ayant des températures beaucoup plus froides qu’à Boston.

Parmi toutes les personnes interrogées au sujet de leurs douleurs chroniques, les deux tiers ont répondu qu’elles étaient à peu près sures que la météo les affecte. La plupart d’entre elles ont indiqué qu’elles pouvaient ressentir une augmentation de la douleur le jour précédant l’orage.

Comment la météo peut-elle causer de la douleur ?

« Il est typique que les douleurs articulaires commencent avant même que tombent les premières gouttes de pluie », déclare David Borenstein, rhumatologue et professeur de médecine clinique à la George Washington University Medical Center et ancien président de l’American College of Rheumatology.

« Si vous avez bien écouté votre grand-mère ou quelqu’un qui avait de l’arthrite, il vous annonçait vraiment qu’il allait pleuvoir ».

Les scientifiques ne sont pas tous d’accord que la météo peut provoquer des douleurs ou si un mécanisme spécifique est en cause, mais il existe des théories plausibles.

Une de ces théories mène aux changements de pression atmosphérique. Même si beaucoup de gens prétendent que leur douleur s’aggrave avec l’humidité ou la pluie, la recherche a montré que ce n’est ni le froid ni le vent, la pluie ou la neige qui sont en cause. Le rhumatologue Borenstein déclare : « Ce qui affecte le plus les gens, c’est la pression barométrique. »

La pression barométrique est le poids de l’atmosphère qui nous entoure.

Si vous imaginez les tissus entourant les articulations comme étant un ballon, la haute pression barométrique qui pousse contre le corps de l’extérieur va empêcher l’expansion des tissus.

La pression barométrique chute souvent avant l’arrivée du mauvais temps et cette pression d’air inférieure pousse moins fort contre le corps, ce qui permet aux tissus de prendre de l’expansion et d’exercer une pression sur l’articulation. Cela se passe à un niveau microscopique que nous ne voyons pas, mais que nous ressentons.

En outre, chez les personnes qui souffrent de douleur chronique, les nerfs peuvent devenir plus sensibles à cause d’une blessure, de l’inflammation ou d’une cicatrisation.

Néanmoins, le lien entre les changements climatiques et la douleur reste hypothétique; la recherche a abouti à des conclusions mixtes.

Borenstein admet qu’il n’y a pas de consensus, il considère pourtant que la pression barométrique est une explication probable parce qu’elle affecte le corps.

Ce n’est pas métaphysique, mais physique. Le même phénomène se produit chez ceux qui prennent l’avion et chez les astronautes.

À des altitudes plus élevées, il y a moins de pression barométrique et notre corps réagit en conséquence. Quand la pression est moindre, nous prenons de l’expansion. Par exemple, même si les cabines d’avion sont pressurisées, nos pieds peuvent enfler lors d’un vol ; par contre, lorsque nous sommes assis à notre bureau, au niveau de la mer, ce phénomène ne se produit pas.

Devriez-vous déménager dans un endroit où il fait plus chaud ?

Les patients atteints d’arthrite posent souvent cette question à leur médecin, ils pensent que s’ils habitaient dans un endroit moins froid et moins humide, ils souffriraient moins ou plus du tout.

Bien que les médecins ne déconseillent pas de déménager vers des climats plus chauds, ils proposent plutôt des solutions réalistes. « Il n’y a pas de paradis sur terre, dit Jamison. Si vous avez un mal de dos terrible ou des douleurs au cou … il y a de très fortes probabilités que cette douleur voyage avec vous ».

Borenstein note que lorsque les patients qui souffrent d’arthrite partent en vacances dans un pays chaud, ils logent dans un hôtel et mangent au restaurant, les libérant des tâches quotidiennes qui causent la douleur. L’allégement peut être trompeur, car s’ils s’installent dans ce pays et reprennent leurs activités quotidiennes, la douleur va revenir.

Conseils pour soulager la douleur

Le soulagement est possible. Pendant les changements de climat, certaines personnes atteintes d’arthrite devront augmenter leurs doses de médicaments ou de compléments alimentaires contre la douleur. Elles peuvent aussi appliquer les conseils ci-dessous.

Restez au chaud

Selon le National Institutes of Health, porter plusieurs couches de vêtements, garder la maison chauffée et réchauffer la voiture avant d’y monter peut aider à soulager la douleur liée au froid. Essayez aussi de dormir sous une couverture électrique ou réchauffez vos vêtements dans le sèche-linge avant de les porter.

Appliquez un coussin chauffant sur vos articulations douloureuses. La chaleur détend les muscles et réduit la douleur.

Essayez d’éviter l’enflure

La chaleur soulage les douleurs articulaires, mais pas nécessairement l’enflure. Par exemple, si le mauvais temps affecte l’arthrite de vos mains, portez des gants de Spandex la nuit pour garder les fluides loin des articulations.

Continuez de bouger

Avant de sortir à l’extérieur par temps froid, exercez vos articulations douloureuses afin de les détendre.

Améliorez votre humeur

Les personnes souffrant de douleur chronique sont souvent anxieuses, déprimées et irritables, pourtant dans de nombreux cas, quand la douleur frappe, « Le cerveau est capable d’outrepasser un grand nombre de ces sensations. »

Améliorer votre humeur est donc important. Réduisez vos tâches. Trouvez votre rythme et comment mieux dormir. La distraction est très importante, donc, consacrez-vous à une activité que vous aimez, afin de garder votre esprit occupé.

Sachez que la douleur est temporaire

Quand survient la douleur liée aux conditions météorologiques, sachez que ce n’est que de courte durée.

Vous allez tout doucement vous adapter aux changements de la pression barométrique. Votre corps s’ajustera et déplacera le fluide des articulations vers la circulation sanguine. Vous vous sentirez moins tendu et moins endolori.

Le fait de savoir ce qui se passe et ce qu’il faut faire est rassurant. Nous ne pouvons pas modifier la météo, mais nous savons que les bouleversements physiologiques qui se produisent lors des changements barométriques se résoudront et que la douleur disparaîtra.

Retour à la rubrique Vivre sans douleur

Références consultées

Erik J Timmermans et al. Self-perceived weather sensitivity and joint pain in older people with osteoarthritis in six European countries: results from the European Project on OSteoArthritis (EPOSA). BMC Musculoskelet Disord. 2014; 15: 66.

Tsai W.S. et al. Abrupt temperature change triggers arthralgia in patients with juvenile rheumatoid arthritis. J Microbiol Immunol Infect. 2006 Dec;39(6):465-70.

Verges J, et al. Weather conditions can influence rheumatic diseases. Proc West Pharmacol Soc. 2004;47:134-6.