Souffrez-vous de douleurs et de raideurs à l’épaule ?

La douleur ou la raideur vous empêche-t-elle de lever le bras plus haut qu’une certaine hauteur ?

La douleur vous réveille-t-elle la nuit ? Peut-être souffrez-vous d’une tendinite, d’une bursite, d’une capsulite, d’arthrose, d’une luxation, d’une fracture ou d’une déchirure.

Peu importe la cause, vous désirez être soulagé et retrouver une mobilité complète le plus vite possible.

L’inflammation de l’articulation peut être la cause de douleur ou de raideur de l’épaule. Les tissus qui la soutiennent, comme les ligaments, les muscles ou les tendons peuvent aussi être blessés. Il est également possible que vous ayez subi un traumatisme, une luxation ou une fracture. Ou peut-être y a-t-il calcification dans l’articulation, si vous êtes atteint de diabète. Dans ce cas, il est indispensable de mieux contrôler votre glycémie.

L’anatomie de l’épaule

Un simple mouvement de la vie quotidienne, comme porter la main à sa bouche, s’étirer, se coiffer, mettre la main dans sa poche arrière ou attacher un soutien-gorge nécessite la mobilisation de toute l’épaule.

Celle-ci est composée de deux articulations maintenues en position par des ligaments qui les entourent. L’ensemble de ces ligaments s’appelle capsule. La partie articulaire des os de l’épaule est recouverte d’une couche de tissu -le cartilage- qui facilite le glissement des articulations. La tête de l’humérus, un des os de l’articulation de l’épaule, est entourée de rotateurs constitués de cinq muscles prolongés par leurs tendons. Ces muscles et tendons servent à donner de la force et contribuent à l’équilibre de l’épaule.

Tous ces muscles, tendons, ligaments, os et cartilages sont des tissus fibreux composés essentiellement de collagène. La santé de ces tissus est déterminée par la solidité des fibres de collagène qui les composent.

Les causes de la raideur et de la douleur
  • Le cartilage peut être détruit.
  • L’os peut avoir été modifié.
  • La capsule qui entoure l’articulation peut avoir rétréci et épaissi.
  • La capsule peut être enflammée.
  • Il peut y avoir des lésions dans les tissus fibreux.

Tout ceci peut être causé par des mouvements répétitifs, un faux mouvement ou un traumatisme physique comme une chute.

Que faire pour réduire la douleur et retrouver la mobilité ?

Premièrement, il est important de réduire la douleur et quand elle a nettement diminué et que seule la raideur persiste, on peut passer à la rééducation et attendre la guérison dans des conditions plus favorables.

Les antidouleurs comme l’ibuprofène peuvent d’abord être utilisés sur une courte période, avant de passer un examen chez le médecin, si la douleur persiste.

Il est possible de soulager plus rapidement ces douleurs et raideurs à l’épaule avec la prise d’un supplément de collagène, il influence en effet le métabolisme cellulaire et accélère le renouvellement naturel du collagène. Il renforce les tissus des articulations, muscles, tendons, ligaments, cartilage et os. Il les nourrit et par conséquent apaise la douleur et exerce un effet positif sur l’inflammation.

Pour conserver la santé ou récupérer d’une blessure de l’épaule, il est primordial d’entretenir sa mobilité et sa force musculaire par des exercices doux que l’on peut faire à la piscine. Il est préférable d’établir un mini programme d’exercices spécifiques avec un kinésithérapeute.

En ce qui concerne la raideur, la rééducation occupe une place fondamentale qui permet la récupération et la restauration de la fonction et de la mobilité complète de l’épaule. Cette rééducation consiste en des exercices doux et sans douleur, renforçant les muscles qui redonnent une force satisfaisante et une bonne stabilité de l’articulation.

Que faire si la douleur persiste ?

Si la douleur persiste, il est recommandé d’effectuer une radiographie ou une écographie ; celles-ci permettent de voir l’état de l’articulation et des tissus. Elles indiqueront si l’articulation a perdu sa congruence, s’il y a arthrose, fracture, calcification, ossification anormale ou une capsulite.

Seul le traitement de la cause réelle permettra d’améliorer la raideur et la douleur.

Retour vers la rubrique Vivre sans douleur

Références consultées

PubMed Health. Shoulder pain. A.D.A.M. Medical Encyclopedia. Last reviewed: August 12, 2013.

Green S1, Buchbinder R, Hetrick S. Physiotherapy interventions for shoulder pain. Cochrane Database Syst Rev. 2003;(2):CD004258.

Ling Jun Kong,1,2 Hong Sheng Zhan,3 Ying Wu Cheng,1,2 Wei An Yuan,3 Bo Chen,3 and Min Fang. Massage Therapy for Neck and Shoulder Pain: A Systematic Review and Meta-Analysis. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine Volume 2013 (2013), Article ID 613279, 10 pages

Rachel Peterson Kim, MD, Steven V. Edelman, MD and Dennis D. Kim, MD. Musculoskeletal Complications of Diabetes Mellitus. American Diabetes Association, clinical Diabetes Journal.

Dr Jeremy S Lewis, Therapy Department, Chelsea and Westminster NHS Healthcare, 369 Fulham Road, London SW10 9NH, UK. Rotator cuff tendinopathy Br J Sports Med 2009;43:236-241 doi:10.1136/bjsm.2008.052175

PubMed Health. houlder pain. A.D.A.M. Medical Encyclopedia. Last reviewed: August 12, 2013.

Green S1, Buchbinder R, Hetrick S. Physiotherapy interventions for shoulder pain. Cochrane Database Syst Rev. 2003;(2):CD004258.

Ling Jun Kong,1,2 Hong Sheng Zhan,3 Ying Wu Cheng,1,2 Wei An Yuan,3 Bo Chen,3 and Min Fang. Massage Therapy for Neck and Shoulder Pain: A Systematic Review and Meta-Analysis. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine Volume 2013 (2013), Article ID 613279, 10 pages

Rachel Peterson Kim, MD, Steven V. Edelman, MD and Dennis D. Kim, MD. Musculoskeletal Complications of Diabetes Mellitus. American Diabetes Association, clinical Diabetes Journal.

Dr Jeremy S Lewis, Therapy Department, Chelsea and Westminster NHS Healthcare, 369 Fulham Road, London SW10 9NH, UK. Rotator cuff tendinopathy Br J Sports Med 2009;43:236-241 doi:10.1136/bjsm.2008.052175